BASES : les banques de données brevets gratuites ou freemium

Au sommaire du dernier numéro de BASES (n°365 – décembre 2018)

 

 - PANORAMA - Les banques de données brevets gratuites ou freemium
- SERVEUR PROFESSIONNEL - STN, de nombreuses nouveautés
- SEARCH SOLUTIONS 2018 - Les moteurs de recherche vers toujours plus de recommandations de contenus
- SEARCH SOLUTIONS 2018 - De la recherche par mot-clé à la recherche visuelle et vocale
- INDEX 2018

 Vous pouvez acheter ce numéro  de 12 pages pour 30 euros TTC en nous contactant à l’adresse suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Découvrez un extrait de ce nouveau numéro :

PANORAMA - Les banques de données brevets gratuites ou freemium

On sait que l’offre en matière de banques de données brevets est assez pléthorique.

Cela reflète d’abord l’évolution des technologies rendant plus facile la création d’une offre sophistiquée.

Cette évolution coïncide avec l’importance croissante de l’intérêt pour les brevets pour un grand nombre d’entreprises, de la start-up à la multinationale en passant par les laboratoires publics en mal de valorisation. Un élément facilitant est que ces informations sont a priori gratuites et ne font pas l’objet d’un copyright.

En revanche, la demande croissante de la traduction en anglais des brevets de plus en plus nombreux déposés dans des langues « exotiques », en particulier asiatiques, et n’ayant pas d’équivalent en anglais, génère des coûts non négligeables. Cela est d’autant plus vrai que l’évolution rapide des logiciels de traduction oblige à refaire assez souvent, en les améliorant, les traductions d’une langue essentiellement vers l’anglais. Néanmoins, dans certains cas, les traductions sont disponibles gratuitement.

On peut classer l’offre des banques de données brevets en quatre catégories :

  • les banques de données gratuites proposées aujourd’hui par la quasi-totalité des Offices de brevets, en tous cas les plus importants tels que l’USPTO pour les brevets américains ou le KIPO pour les brevets coréens et, bien sûr la Worldwide patent database proposé par l’OEB (Office Européen des brevet) ainsi que Patentscope de l’OMPI (Organisation Mondiale de la propriété intellectuelle) qui propose des données en provenance de plus de 90 offices.
  • Les brevets proposés par des sociétés privées qui sont des pure players et qui offrent l’accès à la plupart des brevets déposés dans le monde depuis l’origine. Leurs offres payantes sont de plus en plus sophistiquées tant au niveau de la recherche que de l’analyse des résultats et, au moins dans certains cas de produits complémentaires. On peut citer Questel/Orbit, Minesoft/Patbase ou LexisNexis/Total Patent mais il en existe d’autres moins connues en France.
  • les banques de données payantes proposées par des sociétés privées qui offrent à la fois des banques de données brevets avec une offre conséquente, mais pas totalement exhaustive, en même temps qu’une large offre de banques de données de littérature scientifique et technique. On peut citer Proquest Dialog et STN qui l’un et l’autre offrent des possibilités de recherche sophistiquées.
  • les banques de données gratuites ou freemium qui ne sont pas proposées par des Offices de brevet nationaux ou supra nationaux, et dont certaines sont l’objet de cet article.

Vous souhaitez recevoir nos astuces et nos conseils de veille ?

Inscrivez-vous à notre newsletter  

Espace membres

Partenaires dans le monde

partenaires monde

Nos bureaux

plan bureaux